Isaline SAGER-WEIDER

Photo de Isaline SAGER-WEIDER Centrale Taille 1m85 Bras Droit Date de naissance 1988-07-05 Nationalité Française

2 adjectifs pour te définir
Spontanée et persévérante

Ta devise
Donne-toi les moyens d’aller au bout de tes rêves.

Le métier de tes rêves
Ouvrir une chambre d’hôte ou un café avec ma petite sœur.

Tes hobbies
Manger !!! J’aime réellement découvrir des nouvelles saveurs et surtout la gastronomie française et le bon vin (j’ai grandi sur la route des vins d’Alsace… !) avec ma famille, mon homme ou des amis. J’aime aussi beaucoup faire de la pâtisserie (merci Mamie pour ta transmission), la peinture, et j’ai découvert la lecture tard car j’ai du mal à rester assise ! (Je suis fan de Gilles Legardiner).

La personnalité que tu aimerais rencontrer
Thierry OMEYER. En réalité je l’ai déjà rencontré à Majorque mais j’étais beaucoup trop intimidée.

Les autres sports qui te font rêver
Je n’ai pas vraiment d’autres sports qui me font rêver, car j’ai eu la chance d’en pratiquer un bon nombre avant de faire du volley. En revanche je suis très admirative des nouvelles disciplines, comme le trail, où les sportifs s’entraînent énormément (presque autant que nous) alors qu’ils travaillent à côté. Trouver cette force est impressionnant. J’ai une amie, Coline, qui m’impressionne vraiment.

 Une anecdote
Mon petit lapin « Mojito » va effectuer son 10e déménagement lors de notre venue à Paris.

Ton péché mignon
Le vin et les flammenkueches de ma mamie (je tente tant bien que mal de les reproduire mais c’est très compliqué…)

Tes premiers pas dans le volley
J’ai joué 2 saisons avec mes frères à la Colmarienne quand j’avais 9 ans. Ensuite, j’ai arrêté car je m’ennuyais puis j’ai repris directement au pôle espoir de Mulhouse à 14 ans. Une certaine Magalie Magail, Laurence Plasman et David ont cru en moi !

Ton rêve
Vivre au soleil avec mes proches et manger asiatique tous les jours MDR.

Pourquoi avoir choisi Paris ?
Quand j’ai contacté Stijn Morand, l’entraineur, je ne savais pas réellement à quoi m’attendre. La conversation a duré plus d’une heure et nous avons discuté d’énormément de choses dont des éléments qui n’avaient même rien à voir avec le volley. Cela m’a plu et surtout convaincu. Le projet sportif et la structure du club m’ont attirée. Je suis également très curieuse de découvrir la capitale de mon pays que j’aime tant.

http://les-mariannes-paris.com/assets/uploads/2018/05/chronique-1-1.pdf