Mallory CALEYRON

Photo de Mallory                  CALEYRON Passeuse Taille 1m71 Bras Droit Date de naissance 1988-10-24 Nationalité Française

 

Tu nous avais parlé de ton rêve sportif : gagner une finale de championnat. Pas trop déçue de ta saison 2017/2018 avec les Mariannes ?
Je suis déçue de ne pas avoir joué avec l’équipe au complet toute la saison. Les blessures de Rita et de Agnès nous ont fait mal mais l’équipe a réussi à se relever et à donner le maximum. C’est une déception car nous pouvions faire quelque chose de grand. Mais c’est le sport et nous nous sommes battues jusqu’au bout pour accrocher les play-offs. Vivement l’année prochaine.

En rejoignant les Mariannes il y a un an tu avais été conquise par le projet sportif. Tu continues, donc tu as trouvé ce que tu cherchais ?
Oui je me suis régalée cette année. Physiquement je me suis sentie bien toute la saison. Mes pieds ont tenu le coup. Je suis ravie d’avoir repris le volley à Paris avec Stijn Morand. J’aime la façon de jouer à Paris. Je me sens bien et épanouie.

Ton meilleur souvenir de la saison.
Je dirais le premier match aller contre Nantes à Charpy. Nous étions dans une phase délicate et l’équipe s’est transcendée pour gagner ce match. La semaine précédente a été une semaine de travail et de discussion pour trouver les solutions. Et le match a été parfait : tout nous réussissait. La sensation de jouer vraiment en équipe, comme un bloc, c’était magique.

Des déceptions ?
Je suis déçue car le début de saison était prometteur et nous n’avons pas pu ou su continuer dans cette direction.

On parle des difficultés du volley PRO à PARIS. Y a-t-il des points qui t’ont particulièrement choquée ?
Honnêtement non. Il y a des difficultés dans tous les clubs que ce soit dans le monde professionnel ou amateur. Nous devons faire avec ce que nous avons et avancer. Je dirais qu’il y a moins de bénévoles que dans d’autres clubs mais ceux qui sont présents sont au top.

As-tu des propositions d’amélioration pour la future saison ?
J’ai été agréablement surprise du public parisien. Avant mon arrêt de carrière, lorsque je jouais contre Paris il devait y avoir 30 personnes maximum. Cette année c’était vraiment chouette. J’espère que l’année prochaine ce sera encore mieux.

La prochaine saison tu joueras à la salle Charpy : quelles réactions pour toi et les Mariannes ?
Je suis ravie !!! On va pouvoir jouer du vrai volley avec le taraflex dans une salle magnifique. Le principe de créer un temple du volley parisien avec les garçons est une idée géniale (à Cannes cela marche plutôt bien …). C’est une salle qui peut recevoir les compétitions européennes sans problème… Parfait pour les années à venir !

PARIS 2024 ? Quelles attentes pour Quentin et toi ?
Difficile de répondre à cette question. Quentin est focalisé sur les Jeux de 2020 et d’ici 2024 de l’eau aura coulé sous les ponts mais c’est vrai que pouvoir participer à des jeux dans son pays c’est une motivation supplémentaire même à 36 ans. Personnellement, ce que je sais c’est que je veux participer à PARIS 2024 mais je ne sais pas encore dans quel rôle.

http://les-mariannes-paris.com/assets/uploads/2018/05/chronique-4.pdf