Chronique n° 53 de la saison 2019 / 2020

MARCQ en BAROEUL 3 /
Les MARIANNES 0

Les pronostiqueurs donnaient MARCQ en BAROEUL vainqueur en déplacement sur le parquet de Géo-André. Ce n’était évidemment pas le pronostic des Mariannes et de leur public : ils se sont trompés. Les Mariannes se sont inclinées, 3 sets à 0, un résultat au goût très amer. En cette fin de saison tous les points comptent et s’incliner 3 fois avec seulement 2 ou 3 points d’écart à chaque set sur son terrain n’est pas satisfaisant…surtout en ayant disposé de plusieurs balles de set. Cela ne retire rien à une soirée de rude combat, à l’énergique engagement des 2 équipes et à un spectacle sportif de qualité.

Mais l’envie de gagner était plus forte chez les visiteuses de même que leur capacité à conclure au plus vite quand cela se présente. Ce point mérite réflexion à 5 matchs de la fin de la saison avant play-offs.Le 1er set est d’abord équilibré 8-8 avant que les visiteuses ne prennent 3 à 4 points d’avance. A 11-15 Nikola BORCIC prend un temps-mort…permettant aux Mariannes de récupérer leur retard. Les égalités se succèdent à 22, 23 et 24. Les Mariannes ne sauront conclure ce 1er set où leur contre aura été absent. Encouragées par leur 1er set les visiteuses maîtrisent leur jeu et conservent en permanence quelques points d’avance : 3-8, 13-16, 19-22. Les Mariannes ne baissent pas les bras et reviennent à 23-23.

Le public parisien espère évidemment un dénouement contraire au 1er set.

Les Mariannes n’en sont pas loin à 25-24 et à 26-25…mais une nouvelle fois impossible de conclure : les visiteuses s’imposent 26-28. Pas de grand changement au niveau d’un 3ème set une nouvelle fois équilibré, les 2 équipes prenant successivement l’avantage. A 20-22 le public parisien peut légitimement craindre une 3ème issue…défavorable à leurs protégées. Nikola BORCIC prend son 2ème temps-mort : ce ne sera pas suffisant pour enrayer la marche victorieuse des visiteuses qui s’imposent 22-25 et l’emportent par un 3-0 mérité.

Si les Mariannes n’ont pas à rougir de leur engagement, leur incapacité à conclure au plus vite quand cela paraît possible révèle une fragilité à mieux maîtriser avant une fin de championnat difficile. Cela dit il faut expliquer que salle Marcadet le public était à la fois parisien et nordiste : environ 50 nordistes avaient fait le déplacement avec ce qu’il faut d’énergie, de bonne humeur…et d’instruments de musique. Finalement le match s’est déroulé en terrain neutre et l’ambiance était au rendez-vous.

Prochain match à domicile contre Terville, le samedi 29 Février à 20h.