Chronique n° 49 de la saison 2019 / 2020

Les MARIANNES 3 / CHAMALIERES 0 et un coach aux anges.

Après leur logique défaite face au CANNET, les MARIANNES se sont brillamment imposées salle Marcadet face à CHAMALIERES par 3 sets à 0 : 25-19/25-15/25-23. Dans les deux 1ers sets, les MARIANNES font de façon continue la course en tête en déployant un jeu volontaire et efficace. Les joueuses du STADE FRANÇAIS PARIS SAINT-CLOUD dominent les visiteuses dans tous les compartiments du jeu.

Au 1er set, SCHWERTMANN éblouit le public par l’efficacité de ses services plaçant 4 aces.  Au 2ème set, le trio KRISKOVA/OLUIC/SAGER-WEIDER impressionne à l’attaque avec une efficacité moyenne de 70%.
Au 3ème set ,les internationales françaises, DASCALU et SAGER-WEIDER, sont à la manœuvre pour empêcher Chamalières plus entreprenant, 18-18, de reprendre confiance.

Score final 3 sets à 0 et 3 points mérités et bien utiles dans un championnat dont le classement est encore très incertain pour de nombreuses équipes.

Nikola BORCIC ne cachait pas son plaisir à la fin de la rencontre : ses Mariannes avaient bien joué et ses jeunes BIEMEL et TURNER avaient plus que bien tenu leur rôle. Auriane BIEMEL, la joueuse libéro, s’affirme rencontre après rencontre comme une joueuse d’exception par sa spontanéité, son engagement, son efficacité……et son incroyable énergie. Quant à Carinne TURNER, seule passeuse de l’équipe après la blessure de Mallory CALEYRON, elle sut prendre avec détermination et sérénité la mesure de ce qu’attendait l’équipe de sa nouvelle animatrice.

Et puis une fois n’est pas coutume parlons du coach et de son coaching. Avec Nikola BORCIC, les Mariannes disposent d’un coach impliqué en permanence dans le jeu de ses joueuses. Sa présence et son action ne souffrent aucun répit. Bien sûr observateur avisé, il est aussi un acteur déterminé et efficace. Il vit le jeu et y participe. Soutien, conseils, accompagnement dans l’action, encouragement dans les moments difficiles…reproches aussi quand cela est nécessaire. Les statisticiens ne notent pas les coachs pendant les matchs. Dommage Nikola car face à Chamalières tu aurais eu une très bonne note.