Chronique n° 42 de la saison 2018 / 2019

A Saint-Raphaël les MARIANNES s’inclinent nettement par 3 sets à 0. (23-25/23-25/17-25).

En ce début de championnat, ce devait être une rencontre pas tout à fait comme les autres entre le Stade-Français Paris Saint-Cloud et Saint-Raphaël : le 4ème face au 5ème a l’issue de 3 journées de championnat. L’enjeu, même pour un tout début de saison, était d’importance pour les 2 équipes. Les Mariannes le savaient et en étaient d’autant plus conscientes qu’elles se trouvaient diminuées par les soucis de Carinne TURNER, victime de problèmes ophtalmiques. Ceci ne pourra être une explication à une prestation des Mariannes inattendue au vu du début de championnat.

Les Mariannes ont failli.

Et pourtant l’échauffement  fut brillant. Toutes les joueuses apparurent à leur meilleur niveau…mais ceci disparut aussi vite dès le début du 1er set. Les Mariannes ne font pas face 0-3, 5-8, 8-12 avant de recoller difficilement 17-17 et de passer en tête à 18-17 pour la 1ère fois. Si la fin du set est plus équilibrée 20-20 les Mariannes se montrent incapables de conclure. Les Mariannes s’inclinent 23-25 à la 2ème balle de set. Le score serré cache une réalité bien différente: trop de fautes individuelles et une inefficacité inhabituelle à l’attaque rendent ce résultat logique. Pas de changement notoire au 2ème set pour un score inchangé 23-25 et favorable à Saint-Raphaël. A 2 sets à 0 les Mariannes avaient déjà abandonné  1 point dans le Var….et l’on peut imaginer la tension dans les vestiaires lors des traditionnelles 10 minutes. Plus de droit à l’erreur pour un 3ème set qui verra malheureusement les Mariannes s’écrouler et s’incliner par 17-25 à la 3ème balle de set et de match. Score final 3 sets à 0 pour Saint-Raphaël et des joueuses locales euphoriques du tour joué aux volleyeuses du Stade-Français Paris Saint-Cloud. A leur niveau habituel les Mariannes pouvaient s’imposer sans trop de difficultés. Il faudra expliquer cette contre-performance et les défaillances à l’attaque où seules Monika SALKUTE et Isaline SAGER-WIEDER réussirent à se mettre en évidence.

LES MARIANNES SUR M6 KID

Pour voir ou revoir nos Mariannes à la télévision : 

 

 

 

BIENTÔT DES RENCONTRES SALLE CHARPY ?

Janvier 2019 sera à double titre un mois exceptionnel pour les Mariannes. Elles recevront 3 des plus grosses cylindrées du championnat : Le Cannet le 12 janvier, Mulhouse le 19 janvier et Cannes le 29 janvier. Un mois d’exception par le palmarès de ces 3 équipes. Autre caractère exceptionnel : le projet encore à l’étude de jouer ces 3 matchs salle Charpy. Plus qu’un rêve puisque depuis des années dirigeants et joueuses se battent – malgré les difficultés – pour jouer et s’entraîner Salle CHARPY. Affaire à suivre car tout n’est pas encore réglé pour que ce projet aille jusqu’à son terme.